Histoire du style « Saïdi » – Journal de la danse orientale

Histoire

Le Saïdi (prononcé SIGH-EE-DEE). La danse Saïdi provient de la Haute Egypte, entre Gizeh et Edfou (voir la carte ci-dessous). Habituellement, une danse Saïdi est vivante, énergique et terrienne. Elle utilise le rythme 4/4 connu comme le rythme Saïdi. On dit que les pas très rythmés et le caractère de cette danse proviennent du mimétisme des chevaux du village mixé avec la danse combative du bâton appelé le Tahtib. Le Saïdi traditionnelle est alors dansé avec ou sans bâton ou la canne. 

Il existe deux types de danse Saïdi : Raks Assaya et le Tahtib. Le Tahtib est exécuté traditionnellement par deux hommes et représente une danse de combat. « Raks Assaya » est réalisé par des hommes et/ou des femmes et montre une version plus acrobatique de la manipulation du bâton. Selon notre sensibilité on danse avec force et puissance ou gracieux et déterminé. La canne est apparue grâce à l’illustre chorégraphe Mr Reda qui fut un pionnier dans les ballet scéniques orientale. egypte style saïdi