Interview Maïssane Narjis – Journal de la danse orientale

Maïssane Narjis est une danseuse et professeur de danse orientale. Voici son Interview :

1 – Peux-tu nous dire trois mots qui représentent pour toi la danse orientale et pourquoi?

Maîtrise : car la danse orientale est une discipline qui permet de connaître chaque partie de son corps. De faire travailler tous ses muscles en douceur mais en profondeur de la tête aux pieds. De modeler son corps.

Musicalité
: ce qui m’a marqué la première fois que j’ai vu de la danse orientale, c’était l’aisance de la danseuse à illustrer la musique. A interpréter les percussions mais aussi chacun des instruments qui composent un morceau. La danseuse orientale pour moi est au service de la musique.
J’hésite entre ces deux termes, qui pour moi se complètent bien métissage/modernité : la danse orientale est le fruit de la rencontre de plusieurs peuples, de plusieurs cultures, traditions. C’est une danse très ancienne, qui perdure et qui a toujours su évoluer avec son temps, grâce au métissage. Aujourd’hui c’est une danse à la croisée des mondes. Entre Orient et Occident une danse qui est universelle, et qui continue sans cesse d’évoluer, en gardant ses sources orientales. En se mariant avec les danses contemporaines, modernes et classiques.