Les Ecoles de danse orientale Bordelaise

Les Ecoles de danse orientale Bordelaise

 

En ce début d’année scolaire, voici un listing des meilleurs endroits pour prendre des cours de danse orientale dans la région bordelaise. Cela pourra vous permettre de choisir et d’essayer différents professeurs.

 

1 – Caroline Chatel

listes des écoles

8 attitudes du grand danseur – Journal de la danse orientale

Être un « bon » danseur est une chose mais être un « grand » danseur en est une autre. Pour vous, passionnés de danse pour qui « être bon » n’est pas assez….Voici 8 attitudes a adopter dés maintenant pour vous dépasser.

1. Les grands danseurs ne font pas de danse pour impressionner les autres

Lorsque quelqu’un fait quelque chose dans l’attente d’une réaction cela ce remarque. Certes, l’art doit provoquer des émotions mais ne doit pas être créée dans ce but.

L’art le plus puissant vit dans sa vraie forme.

Il part de votre propre centre émotionnelle ce qui va lui permettre d’atteindre d’autres personnes. 

Plus l’on créait de manière « pure » plus ces créations résonnera dans le cœur de l’auditoire.

Les danseurs qui dansent pour « obtenir » ne seront jamais aussi charmant que les danseurs qui dansent pour « donner » .

Voir l’article : Savoir-faire, défis et flux créatif en danse orientale

découvrez les 8 attitudes

5 pratiques quotidiennes simple pour améliorer votre danse – Journal de la danse orientale

Vous voulez améliorer  votre danse … mais comment pouvez-vous le faire lorsque vous travaillez, étudiez, gérez une vie sociale?

Bien qu’il soit difficile de gérer votre temps en dehors des heures de cours, vous pouvez toujours essayer de trouver des petites astuces.

Rappelez-vous, la cohérence est la clé! Le progrès ne provient pas de faire quelque chose de temps en temps, il vient de faire quelque chose tous les  jours.

Voici quelques astuces que vous pouvez commencer à pratiquer quotidiennement pour favoriser votre progression dans la danse!

lire les 5 astuces

3 clés pour améliorer sa musicalité – Journal de la danse orientale

La danse expose votre musicalité sous forme physique. C’est en fait un moyen non-verbal d’exprimer par son corps ce que l’on ressent et entend.

Il est intéressant de voir que l’exploitation de la musicalité dans une recherche chorégraphique et dans une improvisation diffère. Dans les deux cas il est important d’améliorer son écoute musicale afin d’avoir un langage propre et personnel à travers votre danse.

Étape 1: Comprendre les différents éléments de la chanson

voir les 3 clés

L’angoisse de la scène – Journal de la danse orientale

Je « tremble » de peur

 

Vous tremblez sans vous en rendre compte. Tous ces beaux mouvements de bras que vous avez soigneusement maîtrisés au cours des derniers mois sont ruinées par vos doigts tremblants et crispées. Votre estomac se durcit tellement que vous pourriez le qualifier de pierre.

Vous avez tant travaillé…..Pourquoi cela arrive-t-il?

Selon une étude dans le American Journal of Psychiatry, la peur que vous ressentez est le produit d’un ensemble d’interactions neuro-chimique complexe. L’examen, mettant l’ accent sur l’anxiété sociale, démontre que le comportement d’inhibition appris lors de l’enfance ressort lors de ces angoisses.  lire la suite

Danser en duo – Journal de la danse orientale

L’art d’être le miroir de l’autre

 


La première fois que j’ai eu l’occasion de danser en duo fut une véritable remise en question. Je me mettais tellement de pression. En effet, si je me trompe j’entraîne l’autre dans ma chute. C’est tout un art car il faut être en fusion artistique avec l’autre danseur afin d’être le plus synchronisé possible! Apprendre à danser en duo dans n’importe quel art c’est accepter une relation de confiance avec l’autre afin de pouvoir dire ce qui va (on sait tous que cela n’est pas vraiment un souci^^) ET ce qui ne va pas! La personnalité corporelle de chaque danseur doit être gommée afin de laisser place à une seule et même personne. 

lire la suite

Ya Msafer Wahdek – Musique à connaitre – Journal de la danse orientale

Qui, quoi, comment?

 

 

« Ya Msafer Wahdak » a été écrite pour le film égyptien de 1942, « Love is Banned ». Ce beau classique a été écrit par Mohammed Abdel Wahab avec des paroles de Hussein Sayed. Abdel Wahab est aussi la première personne à l’avoir chanté dans ce film. Il y a eu d’innombrables reprises de cette chanson depuis. L’introduction est remarquable par son style flamenco. Beaucoup de danseurs ont adopté le style fusion flamenco! Le compositeur aime intégrer des influences et instruments occidentaux, dans ses chansons, « Ya Msafer Wahdek » en est le parfait exemple. On peut considérer Abdel Wahad comme un précurseur de la fusion orientale.

 

voir la traduction

Interview Amir Thaleb – Journal de la danse orientale

Qui est Amir Thaleb ?

 

Amir Thaleb est né en Argentine. Il fait partie de la liste des meilleurs professeurs et danseurs de danse orientale. Il est un maître reconnu au Moyen-Orient, Europe, Amérique Latine, Canada et Etats-Unis de l’Est. Il est admiré dans tous ces continents et pays où il est invité pour donner des stages et spectacles.

Lorsqu’il ouvre les portes de son Ecole, une forte vague d’élèves d’Argentine et d’ailleurs ont parcouru des kilomètres afin d’assister à ses cours. Après une longue
recherche artistique, Il parvint à obtenir dans son art toute la richesse de son propre style ce qui est très apprécié sans aucun doute!

 Il dégage une magie sensible qui attire d’une manière très particulière même les publics les plus sceptiques. Il regarde avec une grande admiration ses collègues artistes. Il est salué par le public et les critiques.

voir interview

Interview Maïssane Narjis – Journal de la danse orientale

Maïssane Narjis est une danseuse et professeur de danse orientale. Voici son Interview :

1 – Peux-tu nous dire trois mots qui représentent pour toi la danse orientale et pourquoi?

Maîtrise : car la danse orientale est une discipline qui permet de connaître chaque partie de son corps. De faire travailler tous ses muscles en douceur mais en profondeur de la tête aux pieds. De modeler son corps.

Musicalité
: ce qui m’a marqué la première fois que j’ai vu de la danse orientale, c’était l’aisance de la danseuse à illustrer la musique. A interpréter les percussions mais aussi chacun des instruments qui composent un morceau. La danseuse orientale pour moi est au service de la musique.
J’hésite entre ces deux termes, qui pour moi se complètent bien métissage/modernité : la danse orientale est le fruit de la rencontre de plusieurs peuples, de plusieurs cultures, traditions. C’est une danse très ancienne, qui perdure et qui a toujours su évoluer avec son temps, grâce au métissage. Aujourd’hui c’est une danse à la croisée des mondes. Entre Orient et Occident une danse qui est universelle, et qui continue sans cesse d’évoluer, en gardant ses sources orientales. En se mariant avec les danses contemporaines, modernes et classiques.

Interview Hossam Ramzy – Journal de la danse orientale

hossam ramzyIntroduction

 

 

Découvrez-en un peu plus sur Hossam Ramzy, grand compositeur de musique orientale. En fouinant j’ai trouvé une vieille archive de 2014. En effet, l’entrevue menée par Tatjana Sehic nous permet d’en savoir un peu plus sur le grand artiste qu’il est.

 

 

voir l’interview