post

Optimiser les cours réguliers et les stages

Les stages et les cours sont l’un des éléments constitutifs de la communauté de danse. Ils nous permettent de grandir, d’apprendre et d’être exposés aux nouveaux concepts les plus efficacement possible. Ils soutiennent de nouvelles générations de danseurs et perfectionnent les outils de danseurs plus expérimentés.

Mais il est également important de s’assurer que nous utilisons efficacement les stages et les cours.

C’est ce que je trouve être les choses les plus efficaces et importantes à retenir et à faire. Mais ce n’est en aucun cas une liste exhaustive. Certains enseignants peuvent également avoir des opinions très différentes sur certains éléments. Se sont mes observations au cours de mes années d’enseignements personnelles. alors considérez ceci comme une ligne directrice et évaluez si cela fonctionne pour votre situation particulière.

Bonne pratique n ° 1: Re-prendre des cours pour mieux comprendre

Avez-vous pris des cours avec votre professeur local? Prenez-en à nouveau! Qu’en est-il des cours «techniques» ou «débutant avancé»?

Prenez-en à nouveau, aussi. C’est honnêtement une chose incroyable à faire pour vos compétences  : reprendre les bases.

Le premier avantage est que vous avez une chance de prêter attention à des parties plus nuancées des bases. Par exemple, le transfert correct du poids sur les différentes techniques.

La seconde est que cela donne à l’enseignant une chance de donner un feedback spécifique aux élèves plus avancés sur les fondamentaux. Plus vous êtes expérimenté avec un mouvement, plus le conseil peut être sur des problèmes spécifiques. Si vous avez encore du mal à avec le 8 extérieur, je ne vais pas commencer à vous conseiller sur de très petits détails qui peuvent faire une énorme différence. Je vais d’abord me concentrer sur la compréhension globale du mouvement afin de ne pas submerger d’informations. Par contre, pour celui ou celles qui a déjà ce mouvement je vais lui parler de détails plus spécifique comme l’amplitude en gardant l’isolation ect.

Le troisième est que c’est un excellent moyen de développer un style personnel. Lorsque vous travaillez sur des mouvements avec lesquels vous êtes à l’aise, vous pouvez commencer à penser aux bras, au placement des pieds et à l’esthétique sans que tout le reste soit aussi terriblement rejeté. 

 

Bonne pratique n ° 2: Rappelez-vous que vous n’êtes pas l’enseignant

 

L’enseignant est là pour enseigner. Les élèves sont là pour apprendre. C’est la façon dont cela doit se passer pour qu’un stage soit efficace. Et qu’il laisse les participants avec de bons sentiments.

Si vous participez à un atelier, vous ne devez pas dire à votre copain/copine/collégue ce qu’il doit faire. Au lieu de cela, vous devriez comprendre ce que vous devez faire. C’est la règle générale.

Malgré une bonne intention, cela peut froisser la personne, la mettre en position d’infériorité. Cela peut créer un brouhaha inutile et donc gâcher les paroles de l’enseignant. Cela vous déconcentre de votre objectif principale : VOUS améliorer.

 

 

 

Bonne pratique n ° 5: Mettez-vous au niveau de manière appropriée

Aller à des stages et des cours à votre niveau. Sérieusement, vous allez en retirer beaucoup.

Par exemple, pour la plupart des gens, il est moins utile d’apprendre un grand modèle compliqué dans la classe «avancée» que d’apprendre un modèle simple et utilisable dans la classe intermédiaire ou débutant.

Pour les cours réguliers je conseille d’être dans un cours de son niveau. Pour les stages je pense qu’il faut varié. Un stage a pour but de sortir du « cadre » des cours et donc de voir autre chose. De pratiquer autrement. Prendre des cours de son niveau ou plus bas est très bon mais en prendre au dessus vous sera également bénéfique pour vous pousser plus loin. Vous

 

Meilleure pratique n ° 6: Rappelez-vous que ce n’est pas un privé

Dans de nombreux cours ou stages, il y a parfois une personne qui pose tout un tas de questions et qui demande l’attention de l’enseignant tout le temps. Faites attention à ne pas devenir cette personne – cela peut gêner le bon déroulement.

Plus la classe est petite, plus vous pouvez poser de questions en toute sécurité et plus vous aurez d’attention personnelle. Plus la classe est grande, plus l’instruction sera générale.

Si vous avez une question qui vous semble pertinente et pertinente pour tout le monde. Il est généralement possible de poser la question dans un groupe. Si vous avez une question plus  personnelle, il est préférable de poser la question après le cours, pendant une pause ou dans un cours privé.

Il en va de même pour demander de l’aide personnellement. Si l’enseignant circule pendant une séance d’entraînement, c’est le bon moment pour demander de l’aide. Cependant, il est important de comprendre que le professeur ne sera pas uniquement sur vous, il y a le reste du cours aussi.

L’essentiel est que si vous avez besoin d’une attention personnalisée et hautement spécifique, réservez un cours privé. Ils existent pour ça. Les cours de groupe sont destinés à enseigner et à donner des stratégies et des conseils qui s’appliquent au plus grand nombre possible de personnes dans la salle.

 

Bonne pratique n ° 8: Supposons que vous ne savez rien

Venez dans chaque cours avec l’attitude que c’est un concept complètement nouveau pour vous. Essuyez votre cerveau de tout ce que vous avez appris sur ce concept que vous pensez connaitre parfaitement. Maintenant, ré-apprenez.

Cela inclut d’écouter comment l’enseignant explique le «nouveau» mouvement. Même si vous avez déjà fait exactement cela, il y a une chance que l’enseignant dise quelque chose qui clarifie un problème que vous aviez. Si vous écoutez et êtes attentif à ce qu’il dit, vous pouvez faire des réglages mineurs qui peuvent avoir un impact énorme sur votre danse.

Lorsque vous assistez à un stage et que vous vous remettez mentalement à zéro, vous êtes plus à même d’absorber les informations qui vous sont lancées. Peut-être que vous allez re-câbler une mauvaise habitude. Peut-être que vous trouverez une façon plus efficace de faire quelque chose, même si votre façon de travailler a fonctionné.

En une heure, vous n’allais pas tout défaire de la façon dont tu faisais un mouvement. Cependant, vous pouvez apprendre des concepts qui s’appliquent à ce que vous savez déjà. Cette manière appréhender un cours est source de grande progression

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string mKuLAV to the field below: