Qui, quoi et quand?

« Misirlou » est l’une des mélodies les plus reconnaissables, grâce à misirloula reprise de Dick Dale et, plus récemment, le « sampling » par les Black Eyed Peas. La plus ancienne version enregistrée est de l’Egypte en 1919 par Sayyed Darwish, un éminent compositeur au Caire, au tournant du siècle. Darwish a travaillé avec de nombreux musiciens d’origine grecque et turque.

Par la suite, les Grecs et Turcs ont réclamé les droits de « Misirlou« , bien que la source indique qu’ils appartiennent à l’enregistrement de Darwish. Les premières versions grecques de la fin des années 1920 sont souvent classés comme de la musique « rebetiko« , style urbain. Le style »rebetiko » ( la musique anarchiste ) a été interdit en Grèce à partir de 1938 jusqu’à 1950 en raison de ses paroles. 

Il y a énormément de version de «Misirlou » des très douce et fluide et des plus dynamique. Mis à part les variations instrumentales, il existe des versions chantées en grec, turc, arabe et surement ailleurs.

Que signifie « Misirlou » ?

« Misirlou » signifie « fille égyptienne ».L’enregistrement 1919 a été intitulé «Bint Masr», qui signifie la même chose en arabe. C’est une ode à la beauté exotique. Traduction :

Mon Misirlou, vos yeux doux

Ont allumé une flamme dans mon coeur

Ah ya habibi, ah ya leleli, ah

Le miel coule de vos lèvres

Ah Misirlou, votre beauté exotique magique

Va me rendre fou, je ne peux plus le supporter

Ah, je vais vous voler de l’Arabie

Mon regard fou Misirlou

Ma vie change avec un baiser

Ah ya habibi, avec un petit baiser, ah

Un petit baisé de vous, oh!

Source: Greek Songs – Musique grecque. Note intéressante : ce site attribue les paroles et la musique à Nick Roubanis, un immigrant grec qui a d’abord enregistré le droit d’auteur pour lui aux États-Unis en 1934.

Parce que cette chanson est largement connue, c’est donc un support musical assez commercial pour le public. Bien que certains diraient que cette musique est un peu cliché, elle dispose tout de même d’une belle mélodie qui est probablement la raison pour laquelle elle a voyagé à travers le temps.

Voici l’enregistrement grec le plus ancienne connue (1927).

La dernière version, et celle que je préféré, c’est celle du compositeur et musicien Artem Uzunov :

lien affilié

70 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *