Des défis constants sont la clé de l’amélioration

 

 

 

Quel est le secret de ceux qui s’améliorent sans cesse?

La pratique constante est la clé. Mais c’est plus qu’une habitude a prendre : c’est un défi constant.

Les étudiants adultes ne sont pas patients

Les adultes veulent souvent le résultat sans se rendre compte du dur travail nécessaire pour y arriver. Nous voulons ce que nous voyons et nous le voulons maintenant. Souvent j’ai cette réflexion dans mes cours dés le premier ou deuxième cours  » Combien de temps pour pouvoir danser comme Jillina? ». On sent derrière cette question une urgence « de bien danser! ».

La réponse est complexe. Cela dépend de la façon dont vous voulez travailler, ce que vous êtes prés à mettre en place.

Le travail acharné est la réponse

Je vais vous dire ce qu’il faut pour y arriver : un travail acharné combiné à une remise en question PERPÉTUELLE. Un travail acharné qui défie continuellement vos limites techniques, créatives, physiques et émotionnelles. Il y aura des larmes. Il y aura de la frustration. Il y aura des blessures. … Et il y aura tant de triomphes, de joies et de réalisations.

C’est le dur labeur qui nous mène à notre définition de la réussite.

La lutte peut vous rendre plus fort

Même les plantes retirent du bénéfice dans la lutte. Les vignerons arrêtent l’irrigation dans leurs vignobles en été, quand le temps est le plus chaud. Vous pourriez penser que cela provoquerait le flétrissement des raisins sur la vigne, ruinant la récolte, mais cela fait le contraire. Arrêter l’eau oblige les racines à creuser profondément dans la terre, et les vignes produisent des raisins qui ont une saveur intense et des sucres riches. Les vignes qui luttent sont celles qui ont le potentiel de faire un meilleur vin.

Bien sûr, les humains ne sont pas du vin, mais en matière d’amélioration, la lutte est nécessaire.

Lutter correctement

Lors de ma formation avec Momo Kadous, il me demandait des choses que je pensais presque impossibles pour mon propre corps. Mais je suis tenace. J’ai donc continué à travailler pour faire ces mouvements et ces phrases pour qu’elle soit à ma portée technique et émotionnelle.

Mon entraînement ne m’apporte peut-être pas plus de notoriété ou de visibilité, cela ne me fera peut-être pas plus gagner d’argent et ne m’apportera probablement pas d’adoration. Je ne m’entraîne pas pour ces superficialité. Je m’entraîne parce que je suis une amoureuse du progrès chez les autres comme chez moi.

Votre travail n’est jamais terminé… Célébrez ça!

L’absence d’un point final pourrait effrayer certaines personnes, et cela pourrait les décourager. Pourquoi faire quelque chose si vous n’avez jamais fini? Pour moi, c’est au contraire tellement riche. Les choses que je sais d’avance m’ennuie….là il n’y a que l’inconnu face à nous….c’est exaltant. Je le vois aussi dans mes cours. Les élèves qui ne reculent devant aucun défi sont ceux sur lesquelles la progression est la plus visible.

Comment faire mieux quelque chose? Faites les choses que vous pensez ne pas pouvoir faire. Il y aura des frustrations, il pourrait y avoir des larmes. C’est clair. Si vous ne pouvez pas les faire maintenant, continuez d’essayer, et un jour vous ferez ce que vous pensiez ne pas pouvoir faire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string RDvfW5 to the field below: