Intégrer ses dépressions à sa danse

 

L’art est le reflet de notre vie et notre personnalité. Souvent nous dansons nos rires, nos rencontres, nos traits de caractère lumineux….Mais lorsque vous êtes confronté dans votre vie à des difficultés, des zones sombres se révèlent à vous et peuvent vous écarter de votre art. Pourquoi? Car si vous associez votre danse à la lumière vous allez avoir du mal à visualiser votre art lors de périodes dépressives. 

Remèdes au rejet de votre art

Quelles que soient les raisons de votre blues, vous devez tout d’abord regarder au fond de vous. En effet, une introspection profonde afin d’analyser concrètement la cause de cette dépression est primordiale. Il va falloir ensuite retirer une à une les barrières pour découvrir pourquoi cela vous touche? Cela pour mettre le doigt sur le problème réel. Pour cela, passer du temps avec vous-même est important. Nourrissez votre bien-être et réfléchissez sur ce qui est vraiment important pour vous.

Une autre idée est de profiter de cet état pour sortir de votre zone de confort et de prendre un stage dans un domaine qui vous plait mais que vous n’avez jamais essayé. Par exemple : vous aimez le jazz? Alors ne réfléchissez pas, prenez un stage dans votre région!
Vous pouvez aussi partir vers l’inconnue.  Personnellement, lorsque j’entre dans une période « obscure », je force mon côté créatif à sortir afin de m’exprimer de manière improbable. Pour cela je me filme en improvisation sur une musique qui décrit bien mon état. On peut également sortir de la danse pour se trouver de nouveaux talents comme une envie cachée de peindre par exemple. Faire de l’escalade, de la couture, peu importe du moment que cela vous mène vers des territoires nouveaux et inexplorés. 

Être tolérant avec nous-même

 

Nous devons être clément avec nous-mêmes et ne pas jouer le jeu de qui est le plus célèbre, le plus beau ou le plus aimé. Dans le milieu de la danse, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire!

Nous voulons tous être « super-mega-génials ». Nous voulons tous être appréciés pour nos efforts, notre amour et notre passion qui entourent notre travail. N’oublions pas de nourri l’esprit en cours de route!  Le corps n’est que le véhicule que nous utilisons pour notre expression. Le véritable pouvoir de notre art doit venir de l’intérieur et de cette essence de notre être qui doit être nourrie afin que vous puissiez continuer à offrir votre art et inspirer tout au long de votre vie. Intégrer ses dépressions c’est une opportunité pour la croissance et l’expansion, et vous constaterez que même dans la profondeur de la nuit, une lumière brille de l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *