post

Récemment, j’ai entendu un témoignage d’une danseuse orientale qui à 100 ans et qui danse encore. Les gens lui demandent s’il est possible de danser ou même de commencer ce genre de danse à 40/50 ans. WHAAAAT!!! Comme si 40/50 ans c’était LA limite entre jeunesse et vieillesse. STOP! On vous a menti! C’est un concept bien ancré pour vous faire acheter des produits anti-rides! Mais le meilleur anti-ride est gratuit : écouter ses envies, agir pour son plaisir et avancé.

J’ai déjà pas mal écrit sur ce sujet, mais cela m’a donné envie d’enquêter davantage.

Recherche sur « l’âgisme » et la danse

Dans le cadre de mes recherches, j’ai rencontré plusieurs exemples de danseuses orientales qui se produisent encore plus tard dans la vie, y compris certaines qui ont commencé à apprendre à la quarantaine ou la cinquantaine.

Il est tout à fait possible de devenir une danseuse orientale professionnelle au-delà de 40 ans. Il est possible d’enseigner, d’ organiser des événements , de donner des conférences et de parler lors de séminaires.

La danse orientale, en particulier, est un genre de danse à faible impact corporelle si on les exécute correctement. On peut également adapter à ses possibles pathologies notre style. Mais devinez quoi? Même des jeunes ont des pathologies corporelles : mauvaise posture, surpoids, ossature fragile ect. Donc tout le monde jeune ou moins jeune doit écouter et faire avec le corps qu’il a.

J’ai également remarqué, que les danseurs ayant beaucoup d’années d’expérience derrière eux n’ont pas besoin de « prouver » leur bonne exécution technique. On sent que la priorité est l’expression et lorsqu’on ne s’y attends pas……paf un accent de dingue apparaît et là on se dit : …..Ah ok! C’est juste dingue! Il y a une sorte de sérénité, de calme qui se dégage de la prestation. Attention je ne fais pas de généralité, mais je décris juste quel autre univers peut s’offrir à nous en « grandissant ».

Bienfait de la danse à toute âge

Plusieurs articles académiques (répertoriés dans la section des références ci-dessous) mettent en évidence les avantages que l’activité physique et la danse ont, en particulier, plus âgés.

Les avantages comprennent des avantages psychologiques liés au fait que la danse est une activité sociale (Cooper & Thomas, 2002; Nadasen, 2008), ainsi que des avantages sociaux tels que la danse et les loisirs, peuvent aider les gens à subvertir les perceptions négatives du vieillissement (Porter, 1995).

En particulier, Angela Moe (2014), une danseuse orientale elle-même, examine en quoi cela est particulièrement vrai pour les femmes plus âgées qui pratiquent ce genre de danse.

Les avantages de la danse chez les personnes âgées ne sont pas seulement sociaux et psychologiques, mais aussi physiques. En particulier, la danse est bonne pour la forme physique (Eyigor et al, 2009; Bijun, 2000) et pour le sens de l’équilibre (Alpert et al, 2009; Eyigor et al, 2009; Federici et al, 2005), ce qui est une bonne chose. avec l’âge, les chutes deviennent plus courantes et plus dangereuses car les os sont plus fragiles et présentent un risque accru de fracture.

Par conséquent, à moins que votre médecin vous ait recommandé de ne pas faire d’activité physique pour une raison spécifique, la danse et la danse orientale, en particulier, sont bénéfiques pour tous les âges.

Toutefois, il est préférable d’éviter certains mouvements si vous avez les genoux faibles et / ou si vous avez des problèmes de dos et de cou. Ceux-ci sont:

  • Les tours de tête , car ils peuvent aggraver les problèmes de nuque. Ces mouvements sont courants dans les danses du Golfe , les danses marocaines , le zaar égyptien et, en général, dans les danses de transe.
  • Les travaux au sol, en général, sont difficiles pour les genoux et peuvent vous blesser au dos si vous avez déjà subi des blessures.

Danseurs Matures

Il existe de nombreux exemples de danseurs célèbres qui continuent à danser jusqu’à leurs 70 ans. Un exemple célèbre est la danseur américano-marocaine (Auntie Rocky), qui a plus de 70 ans et continue à danser, voyager et enseigner. Une autre danseuse américaine, qui est une icône de la danse orientale, est la grecque Helena Vlahos, qui danse encore et est en pleine forme.

Je ne sais pas quel âge elle a, mais elle dansait déjà dans les années soixante. Quant aux Egyptiens, Mona Said, Nagwa Fouad, Nelly Fouad et Fifi Abdou ne jouent peut-être plus dans les films et ne dansent pas dans les boîtes de nuit, mais enseignent et se produisent dans des festivals du monde entier.

Ci-dessous, tante Rocky en train de jouer.

Vous pensez peut-être qu’il est plus facile pour les danseurs qui ont commencé à danser très jeunes de continuer à danser toute leur vie. Mais qu’en est-il de ceux qui apprennent la danse orientale tard dans la vie, dans la quarantaine, la cinquantaine ou plus tard?

Peuvent-ils devenir de bons danseurs et que peuvent-ils réaliser de manière réaliste? Personnellement, je connais des danseurs qui ont commencé à un tel âge et qui sont maintenant des danseurs accomplis. Ils dansent et enseignent de manière professionnelle.

Par exemple, Ann Hall (danseuse britannique âgée actuellement de 70 ans) a appris la danse tard dans la vie. cependant elle est maintenant une très bonne danseuse et enseignante. Elle voyage beaucoup en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour poursuivre sa formation. 

Melanie Norman, également basée au Royaume-Uni, a commencé tard. Mais elle est également danseuse professionnelle et organise des spectacles et des événements avec de la musique live à Londres. Elle est aussi une excellente enseignante. Elle a commencé à s’entraîner à l’âge de 38 ans sans aucune expérience en danse. Maintenant, sa vie c’est la danse.

Mona Said en Grèce en 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string KGfGsi to the field below: