La danse expose votre musicalité sous forme physique. C’est en fait un moyen non-verbal d’exprimer par son corps ce que l’on ressent et entend.

Il est intéressant de voir que l’exploitation de la musicalité dans une recherche chorégraphique et dans une improvisation diffère. Dans les deux cas il est important d’améliorer son écoute musicale afin d’avoir un langage propre et personnel à travers votre danse.

Étape 1: Comprendre les différents éléments de la chanson

Une chanson est comme un puzzle. Vous devez d’abord analyser chaque pièce afin de pouvoir les assembler. 

Écoutez la chanson plusieurs fois afin de repérer les instruments ou mesures qui changent de la structure de base. Certaines variantes sont évidentes comme par exemple une voix qui se rajoute ou un accent fort qui casse le rythme d’une phrase musicale. Mais ce qui est vraiment intéressant se sont les subtilités cachées qui sont difficiles à capter.

Par exemple, les rythmes syncopés sont vraiment amusant à écouter, mais ils sont assez compliqués à comprendre. Ou une seule note d’un instrument qui vient amplifier la phrase.

Nous avons tendance à nous raccrocher au son et variations évidente, c’est à dire audible à la première écoute. Cependant lorsque vous découvrez une note au bout de la dixième écoute, c’est comme trouver un trésor^^.

L’expérience lorsque nous dansons sur une chorégraphie d’un ou une autre est encore plus mesurable. Nous avons tous eu ce moment de grâce où l’on entend ENFIN sur quoi ce step va.

Lorsque l’on comprend mieux les pièces de ce puzzle nous pouvons voir comment elles interagissent les unes avec les autres

Cela vous permet d’avoir toutes les informations nécessaires afin de transcrire au mieux vos envies.

Étape 2: Comprendre comment chaque instrument sonne

 

Maintenant que vous avez décortiqué votre musique il va falloir comprendre comment les instruments sonnent!

Chaque instrument exprime de différentes manières une même phrase.

Est-ce fort? Est-ce long? Est-ce rapide? Est-ce piqué?

En tant que danseur(se), nous voulons retransmettre au mieux ce que l’on entend. Donc si vous avez un violon qui fait 3 notes rapides alors peut-être faudra-t-il exprimer cela avec votre corps.

Si un instrument fait une descente de note des graves aux aiguës peut-être pouvons-nous exprimer cela en changer de niveau.

Vous pouvez essayer de dessiner ou écrire des mots exprimant ce que les sons expriment, cela peut-être un bonne direction pour votre écoute musicale.

Étape 3: Comprendre comment vous ressentez la musique

 

Chaque danseur a sa propre compréhension de la musique.

Maintenant que vous avez repéré les variantes et détecté comment les instruments sonnent vous pouvez choisir ce que vous voulez raconter.

C’est la meilleure partie, en tout cas pour ma part, car ce que vous trouverez intéressant sera complètement différent d’un autre danseur. Vous allez exprimer votre personnalité, votre vie, votre passé, vos envies……AUCUNE limites dans l’art!!! 

Même si 10 danseurs solistes effectuent la même chorégraphie, sous condition qu’il l’ai travaillé seul, alors vous verrez tout de même des différences.

Bien que le corps et le cadre des mouvements seront les mêmes, la façon dont ils effectueront certains mouvements donnera e caractère unique à leur danse. Essayez de garder l’esprit ouvert et de sortir de sa zone de confort lorsque vous écoutez une musique.

Il est intéressant d’étudier comment un chorégraphe ou un danseur autre que vous retranscrit une musique. Quel est SA propre écoute peut nous apporter d’autres manières d’exploiter la musique.

Rappelez-vous, sans une compréhension profonde de la musique, vous faites juste du déplacement dans l’espace.

Ajouter des couches, ajouter de la complexité, et ajoutez votre personnalité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *