Mon avis sur Bellydance Discount – Journal de la danse orientale

Bellydance Discount est un site de vente sur internet de costumes, tenues et accessoires spécialisés dans la danse orientale. Ce site m’a envoyé une tenue afin de la tester et de vous donner mon avis.

 

Ceinture

Ceinture blanche pailletée que je connais extrêmement bien puisque je l’ai acheté pour customiser ma propre tenue pour mon tango oriental il y a de cela 3 ans. Malgré son apparence très simple, figurez-vous que je l’utilise encore et qu’elle est extrêmement résistante. En effet, en dehors de ma chorégraphie tango, je l’ai porté régulièrement en cours. Son effet sur scène fait son effet grâce aux paillettes intégrer. ====>  voir le produit

Voici en dessous ma performance avec cette ceinture  suite de l’article

Interview Amir Thaleb – Journal de la danse orientale

Qui est Amir Thaleb ?

 

Amir Thaleb est né en Argentine. Il fait partie de la liste des meilleurs professeurs et danseurs de danse orientale. Il est un maître reconnu au Moyen-Orient, Europe, Amérique Latine, Canada et Etats-Unis de l’Est. Il est admiré dans tous ces continents et pays où il est invité pour donner des stages et spectacles.

Lorsqu’il ouvre les portes de son Ecole, une forte vague d’élèves d’Argentine et d’ailleurs ont parcouru des kilomètres afin d’assister à ses cours. Après une longue
recherche artistique, Il parvint à obtenir dans son art toute la richesse de son propre style ce qui est très apprécié sans aucun doute!

 Il dégage une magie sensible qui attire d’une manière très particulière même les publics les plus sceptiques. Il regarde avec une grande admiration ses collègues artistes. Il est salué par le public et les critiques.

voir interview

Révisions ou pratique? – Journal de la danse orientale

Que vas-tu faire aujourd’hui?

 

« Que vais-je faire aujourd’hui afin d’être meilleur, un danseur plus fort, plus accompli ? »

Il est si facile de s’enliser dans la besogne du le travail de son art que l’on oublie que cette question est vraiment importante. Une personne créative plonge dedans. Elle prend le temps, se dévoue, pratique, vulnérable – c’est du boulot! Souvent nous n’explosons pas de joie quand il s’agit d’aller au-delà de sa zone de confort :

« Hey!!!! Je vais bosser aujourd’hui mes faiblesses! C’est tellement un plaisir wouahouuu!! »

C’est rarement quelque chose que nous crions au saut du lit, quel que soit le travail d’ailleurs. Pourquoi? Car cela nous demande de nous dépasser, de souffrir dans l’effort, d’être confronté à nos faiblesses techniques ou émotionnelles…..et ça fait mal!  

aller plus loin

Interview Maïssane Narjis – Journal de la danse orientale

Maïssane Narjis est une danseuse et professeur de danse orientale. Voici son Interview :

1 – Peux-tu nous dire trois mots qui représentent pour toi la danse orientale et pourquoi?

Maîtrise : car la danse orientale est une discipline qui permet de connaître chaque partie de son corps. De faire travailler tous ses muscles en douceur mais en profondeur de la tête aux pieds. De modeler son corps.

Musicalité
: ce qui m’a marqué la première fois que j’ai vu de la danse orientale, c’était l’aisance de la danseuse à illustrer la musique. A interpréter les percussions mais aussi chacun des instruments qui composent un morceau. La danseuse orientale pour moi est au service de la musique.
J’hésite entre ces deux termes, qui pour moi se complètent bien métissage/modernité : la danse orientale est le fruit de la rencontre de plusieurs peuples, de plusieurs cultures, traditions. C’est une danse très ancienne, qui perdure et qui a toujours su évoluer avec son temps, grâce au métissage. Aujourd’hui c’est une danse à la croisée des mondes. Entre Orient et Occident une danse qui est universelle, et qui continue sans cesse d’évoluer, en gardant ses sources orientales. En se mariant avec les danses contemporaines, modernes et classiques.

Interview Hossam Ramzy – Journal de la danse orientale

hossam ramzyIntroduction

 

 

Découvrez-en un peu plus sur Hossam Ramzy, grand compositeur de musique orientale. En fouinant j’ai trouvé une vieille archive de 2014. En effet, l’entrevue menée par Tatjana Sehic nous permet d’en savoir un peu plus sur le grand artiste qu’il est.

 

 

voir l’interview