Interview Enora – la danse orientale comme outil d’expression

Nous allons faire l’interview d’Enora aujourd’hui. Quelle sa vision de la danse orientale? Nous allons le découvrir. C’est une de mes élèves que je forme en professionnelle, c’est sa deuxième année.

Comment est venue l’idée de commencer la danse orientale?

Enora : 

A la base j’aime toutes les danses. Pour moi c’est surtout une façon de s’exprimer. C’est ma manière de fonctionner. Je parle plus facilement en dansant que par les mots. Depuis toute petite, je faisais Interview Enorales chorées des claudettes, j’aime la danse! L’idée est venue par le biais d’une danseuse de Marcheprime avec qui je faisais de la danse de salon. Elle me disait « Tu devrais faire de la danse orientale, je suis sur que ça t’irait bien… ». J’ai vu une répétition et je me suis dit pourquoi pas! C’est une danse que je ne connaissais pas et que j’avais envie de découvrir. C’était il y a 7/8 ans. continuez l’interview

Interview Ellia – en quête de confiance

Nous sommes avec Ellia (Valérie) qui en est à sa quatrième année de danse orientale. Voici son interview, très bel exemple d’une belle personne qui part à la quête de confiance et qui y arrive par la passion de la danse.

Quelle était ta vision sur la danse orientale avant ton premier cours?

interview ElliaEllia : 

Je trouvais ça jolie! J’ai toujours trouvé cette discipline sensuelle et dynamique. Ce qui me plaisait beaucoup c’est que tout le monde pouvait danser. Que l’on soit petit, grand, gros, maigre….tout le monde pouvait danser! J’aime beaucoup la musique bien sur , je n’avais pas d’a priori.

Saya : 

continuez l’interview

Interview Celia et Clara – petites mais grandes passionnées

Saya : 

Bonjour, on se retrouve avec mes élèves Célia et Clara, 12 et 11 ans. Je fais cet interview car je trouve intéressant d’avoir l’avis de ces jeunes demoiselles. Depuis combien de temps vous faites de la danse orientale les filles?

interview célia claraClara : 

Moi c’est ma quatrième année.

Célia : 

continuez l’interview

Interview Delinda – une artiste authentique

Saya :  

Nous sommes avec Delinda, élève en troisième année de formation pro. Elle fait partie des premières élèves de l’association « Ecole saya ». Qu’est ce qui ta poussé à faire de la danse orientale?

Delinda

Delinda : 

Tout à commencer lorsque j’ai vu une danseuse dans le mariage d’une amie, c’était SourayaJ’ai vraiment trouvé ça jolie! Elle m’a proposé de venir à un spectacle à Fongravey ( Blanquefort ). Mais celle qui m’a vraiment décidé c’est toi! Je t’avais vu danser dans un costume vert/anis, j’avais vraiment aimé et du coup je me suis inscrite à tes cours.

continuez l’interview

5 astuces pour arriver à gérer son stress?

gerer son stressDéfinition du mot stress : 

 » l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’a l’individu des pressions qu’il ressent. »

Parfois, on se sent submergé par le stress avant de monter sur scène. Que l’on soit élève ou professionnel, il peut nous envahir pour un tas de raisons. Je crois qu’il est bon de ressentir ce stress, mais il faut arriver à le gérer.

1 – Analyser ses peurs et les déconstruire

Voici quelques exemples de peurs qui peuvent entraîner un stress difficile à gérer. Peu importe vos craintes, vous devez les accepter et les déconstruire tout de suite derrière!

lire les 5 astuces

Interview Nora

Bonjour à tous!

Nous allons faire l’interview de Nora, elle est élève en dernière année de formation pro dans mon école ( Ecole Saya). Elle a récemment gagné le troisième prix dans la catégorie « Amateur orientale » au Festival « Roma Egyptian Passion ».

interview Nora

Saya  : 

Qu’est ce qui ta donné envie de t’inscrire dans un cours de danse orientale?

Nora : 

C’était par rapport à la diversité de mes cours de danse car je n’étais pas du tout tentée par ce style à la base. J’étais d’avantage dans le classique, puis j’ai pris des cours de jazz et moderne et l’orientale est venu après.

continuer l’interview

Interview Neïla El Helwa

Saya : Nous sommes avec Neïla cette semaine qui est professeur, danseuse et chorégraphe. Elle a créé l’association « Meltin danses ». Elle donne des cours à Pessac. Par rapport à son palmarès, elle a été cinquième au concours international professionnel au festival « Cairo by night » à Paris.

Première place au concours pro au festival « Hezzy ya Halawa » à Toulouse.

Deuxième place au festival « Jawhara oriental festival » catégorie folklore professionnel.

Bonjour Neïla!

continuer l’interview

5 idées reçues et fausses sur la danse orientale

Bonjour, à tous!

Aujourd’hui, nous allons parler de 5 idées reçues, fausses (voir la vidéo) qui sont contre-productives par rapport à votre progression dans la danse. Je vais déconstruire à chaque fois ces idées. Ce n’est pas dans un but de culpabiliser ou de critique mais celui d’aider, de rassurer avec mes petites connaissances.

Il faut comprendre que ces idées vous pénalise véritablement quand à votre progression. Commençons!

1 – idées reçues :

« Je ne suis pas assez souple donc je n’y arriverais forcement pas! »

C’est une phrase que j’entends assez régulièrement dans mes cours. Il faut savoir que la souplesse ce n’est pas une obligation pour effectuer des mouvements ou bien danser. Il y des techniques qui ne demandent absolument pas de souplesse mais qui demande plus de la force. Qui demandent peut être de l’amplitude dans l’étirement de la zone du corps mais la souplesse n’est pas une fin en soi!

lire 5 idées reçues